We should all be feminists

we-should-all-be-feminists-957833

Résumé : « I would like to ask that we begin to dream about and plan for a different world. A fairer world. A world of happier men and happier women who are truer to themselves. And this is how to start : we must raise our daughters differently. We must also raise our sons differently… »

Auteure : Chimamanda Ngozi Adichie

Mon avis :

    48 pages. Ce livre fait 48 pages. Il ne prend pas plus de trente minutes à lire. Ce n’est pas de la grande littérature avec un vocabulaire recherché, des figures de style plus avancées les unes que les autres. Non, ce livre est écrit avec une grande simplicité. Des mots, des expressions, des situations de tous les jours, abordables pour tout un chacun.

   L’idée aussi est très simple. Pour un monde meilleur nous devrions tous être féministes. Et cela commence par changer la manière dont on éduque nos enfants, nos filles mais aussi nos fils. Et cela ne bénéficiera pas que les femmes. Au contraire. Cette idée reprend le concept de HeForShe, le mouvement que prône Emma Watson et qu’elle reprend dans certains de ses discours particulièrement inspirants. On est tous concernés.

 

    En racontant des anecdotes de son quotidien, en en tirant un message, l’auteure met en avant des évidences, des choses que l’on vit au quotidien, dont on est témoins auxquelles on est finalement habitués, parce qu’on nous a toujours dit qu’il en était ainsi. Mais ces situations ne sont pas normales. Et dans certains exemples qu’elle donne, elle montre aussi qu’on en vient à ne pas se rendre compte à quel point on a besoin de rééquilibrer les choses, à quel point l’égalité homme-femme est encore loin d’être acquise.

    Elle ne se contente pas de parler des injustices imposées aux femmes dans ce texte. Elle parle aussi de celles imposées aux hommes, et qui ont pour conséquence les premières. Ainsi elle montre de manière très simple le lien entre les deux. Et on ne peut qu’en déduire l’importance de changer l’éducation des garçons autant que celle des filles. Les hommes aussi doivent être féministes, pour leur propros bien. Et les femmes aussi doivent l’être. 

    Avec beaucoup de simplicité et en 48 pages soit moins de 30 minutes, l’auteure nous montre pourquoi nous devrions tous être féministes.

En bref : Un livre très court, qui prendra 30 minutes de votre temps, mais qu’absolument tout le monde devrait lire. Sans exception.

Bonne lecture!

Xoxo

Publicités

Un commentaire sur « We should all be feminists »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s