54 Minutes

9782016269060-001-tRésumé : 10h08 – Kevin
Mec, il se passe quoi?
Réponds-moi !
10h09 – Sylvia
Tyler est revenu.
10h11 – Matt
Claire j’ai trop peur.
Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais?
CLAIRE DECROCHE S’IL TE PLAIT !
10h27 – Autumn
Ca ne peut pas être vrai.
Ca ne peut pas être Ty.
Ca ne peut pas être mon frère.
10h30 – Tyler
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.
Aujourd’hui vous allez m’écouter.

Auteure : Marieke Nijkamp

Mon avis :

     Le sujet abordé dans ce livre est particulièrement d’actualité avec les réformes concernant les armes aux états-unis. Le sujet des fusillades dans les lycées est délicat. Quand abordé dans les livres ou les séries (je pense surtout à un épisode 5_zq6jj

particulièrement triste de la saison 3 des Frères Scott), il bouleverse forcément, que ce soit par un point de vue interne ou externe.

 

     Malheureusement, dans 54 Minutes je n’ai pas été très touchée. On suit le point de vue de plusieurs élèves. Peut-être un peu trop à mon goût d’ailleurs. Et chacun d’entre eux a une histoire personnelle tragique ou difficile. Si on les prenait à part, certes on pourrait compatir, s’attacher à eux. Mais là on passe de l’un à l’autre très rapidement, ne nous laissant aucun temps d’attachement . J’ai aussi eu l’impression que l’on essayait à tout prix de nous forcer à ressentir de la peine, on voulait nous imposer d’être bouleversé. Ça n’a pas pris du tout. Je pense que j’aurais été plus réceptive si on avait plutôt suivi des élèves lambda, des lycéens sans histoire, du moins pas si tragique. J’aurais trouvé l’histoire plus universelle.

    De plus il m’a manqué un point de vue indispensable, qui aurait pu changer ma perception du livre : celui de Tyler, le tireur. S’il avait été lui aussi un narrateur, ou s’il n’avait pas été autant décrit comme un simple psychopathe qui mérite son propre malheur, si on nous avait poussé à l’empathie envers lui aussi, j’aurais peut-être pu me laisser émouvoir.

     Malheureusement j’ai vraiment passer toute ma lecture sans être affectée par l’horreur de ce qui y était décrit. Pourtant le livre se lit très vite, je n’ai rien contre l’écriture, mais elle n’est finalement ni addictive ni vraiment émouvante. Dommage, parce que le sujet traité n’est vraiment pas banal, et ne devrait pas laisser indifférent.

 

En bref : Un sujet difficile, malheureusement trop récurrent dans l’actualité, mais qui ne m’a pourtant pas autant touché que je l’aurais cru.

Bonne lecture!

Xoxo

Publicités

4 commentaires sur « 54 Minutes »

  1. Oh dommage, parce que c’est évidemment cela que l’on attend d’une telle histoire…
    Je suis d’accord avec toi que dans un pareil cas, il faut également la version du tireur.
    J’aimerais le lire aussi, et me faire mon opinion, mais je pense déjà être d’accord avec toi sur le principe

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vraiment un manque, le point de vue du tireur. Surtout qu’on a le point de vue sur lui de personnes assez proches. Donc c’est vraiment dommage.
      N’hésite pas à venir m’en reparler quand tu l’auras lu, j’aimerais connaître ton opinion !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s