Monsieur Origami

monsieur-origami-1033756Résumé : – Vous avez vraiment tout quitté pour une femme?
Maître Kurogiku se tait. Regarde Casparo. Parle :
– Posez-vous cette seule question : quitter quoi?
– Eh bien, tout ce que vous aviez.
– A quoi sert-il d’avoir si être nous manque?

Kurogiku a quitté le Japon et vit dans une ruine isolée de Toscane où il s’adonne à l’art de l’origami. Un jour, Casparo, un jeune horloger, arrive avec le projet de fabriquer une montre complexe contenant toutes les mesures du temps. Son arrivée va bousculer l’apparente tranquillité de Monsieur Origami.

Auteur : Jean-Marc Ceci

Mon avis :

Lemon June en avait parlé sur sa chaîne, à travers d’une de ses vidéos « lecture en direct ». Elle était parvenue à me donner très envie de lire ce livre et d’atteindre l’état d’apaisement qu’il semblait avoir provoqué en elle.

J’ai donc lu Monsieur Origami. Ce livre tout petit se transporte facilement, il a donc atterri dans mon sac à main comme « lecture dans les transports ». Je l’ai surtout bien entamé dans la salle d’attente de Pôle emploi. Autant vous dire que j’ai apprécié le retard de ma conseillère, et que je me suis rendue à mon entretien dans un grand état de calme, et de positivité. Et j’avais  peine lu la moitié du livre.

Monsieur Origami nous est livré dans une écriture épurée, toute en simplicité pour une lecture plus apaisée. L’histoire ne se veut pas extraordinaire, pleine de rebondissements ou de mystère. Elle se veut juste calme. Comme Maître Kurogiku l’est en observant sa feuille de washi étalée devant lui.

Avec simplicité, et sans fausses leçons ou phrases philosophiques poussées, on se retrouve à se plonger dans ses propres réflexions. J’ai posé le livre à plusieurs reprises pour prendre le temps de m’interroger sur la profondeur ou le sens d’une phrase ou d’un moment. Mais sans me prendre la tête, sans avoir l’impression d’avoir à faire à du développement personnel déguisé. C’est juste que certains concepts, certaines idées m’ont fait réagir, repenser mon point de vue. Tout est une question de perspective.

Et ces pauses que j’ai faites pour prendre le temps de réfléchir? Elles découlaient tout naturellement de l’ambiance générale autour de cette ruine en Toscane. Le temps ne semble pas y exister. Il n’a pas le même sens, le même impact. Alors en le lisant, on a juste envie de profiter de cet instant, de cette bulle hors du temps, d’apprécier le moment et de faire une pause. Juste prendre son temps pour une fois, dans une vie dans laquelle on ne fait que courir…

En bref : N’hésitez pas à vous arrêter un instant, à faire une pause pour apprécier le calme qui se dégage de cette lecture.

Extraits :

« Casparo et Maître Kurogiku se taisent souvent ensemble.
Ils discutent aussi souvent ensemble »

« Immobile – de cette immobilité que seul le mot « silencieux » peut qualifier. Une immobilité silencieuse. »

Publicités

Un commentaire sur « Monsieur Origami »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s