Sorcières – La puissance invaincue des femmes

https3A2F2Fstatic.mmzstatic.com2Fwp-content2Fuploads2F20172F102Fsorcieres-mona-chollet-livreRésumé : Qu’elles vendent des grimoires du Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés? Ce livre en explore trois et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante – puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées; la femme sans enfant – puisque l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur. Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever. 

Auteure : Mona Chollet

Edition  : Zones

Genre : essai féministe

Mon avis :

Je ne savais pas grand chose de la chasse aux sorcières si ce n’es qu’elle avait tué de nombreuses innocentes. Je n’avais juste pas conscience à quel point « nombreuses » est un euphémisme ici. Ce fut un véritable génocide misogyne, ignoré par les historiens.

Je savais déjà à quel point les femmes ont peu de place dans les livre d’Histoire, mais de là à nier un pan aussi important qu’un génocide presque à l’échelle mondiale? Je ne l’avais pas vu venir. Comme quoi je suis encore naïve.

Dans ce livre, Mona Chollet part de l’histoire de la chasse aux sorcières, qui a duré bien plus longtemps qu’on l’imagine et qui est bien plus récente qu’on aime le penser, pour en venir à la situation actuelle. Elle montre avec simplicité et évidence les conséquences que l’on subit encore, qui découlent directement de ces chasses aux sorcières.

En parlant du célibat et de l’indépendance des femmes, en passant sur le choix d’être mère ou non, du contrôle et des droits sur le corps féminin, pour finir sur le rapport à la nature, Mona Chollet nous donne un certain nombre de points clés sur lesquels réfléchir. Certaines choses n’étaient pas nouvelles pour moi, d’autres m’ont sautées aux yeux comme des évidences ignorées, et enfin, il y a encore certains sujets sur lesquels ma réflexion a besoin de mûrir.

Heureusement, pour cela, l’autrice accompagne son texte de nombreuses références. La liste des livres que je souhaite lire pour approfondir le sujet est longue mais attrayante.

En effet, au travers de remarques piquantes, d’ironie et d’humour, Mona Chollet pousse à la réflexion. Elle m’a fait remettre en question beaucoup de choses que je croyais acquises. J’en suis venue à me demander à quel degré certains de mes choix avaient été déterminés par mon environnement, une société patriarcale qui va à l’encontre de ma nature même d’être humain.

Ces questions en ont amenées d’autres, notamment sur les actions à entreprendre. Je sais d’ores et déjà que certaines expressions vont disparaître de mon vocabulaire, que certaines réactions ou questions ne seront plus vues chez moi, et que je vais approfondir par de nombreuses lectures et débats tout ce que Mona Chollet a abordé dans cet essai.giphy

En bref : Un essai tout à fait abordable qui met en lumière de manière claire des faits à méditer. A lire absolument.

Bonne lecture!

Xoxo!

5 commentaires sur « Sorcières – La puissance invaincue des femmes »

    1. Oui, tout à fait abordable!
      Alors tout bêtement, une phrase dont je ne me rendais même pas compte, mais « elle est belle pour son âge » ou « elle a bien vieilli ». Je n’avais jamais réalisé le sens de ces expressions, et je compte bien les bannir de mon langage!

      Aimé par 1 personne

      1. Ah oui, en effet ! J’ai toujours détesté ces expressions : « belle pour son âge » ? Parce que ça veut dire qu’à son âge on n’est plus belle ? (notamment) C’est vraiment chouette que ça t’aide à te rendre compte de certaines choses, pourquoi pas prendre du recul… Bon courage, ce n’est pas facile de bannir des habitudes 💪

        J'aime

Répondre à Ma Lecturothèque Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s