Les jolis mots – Février 2019

Hello Fairies!

Je vous retrouve pour le rendez-vous des citations du mois! C’est une idée empruntée à Priscilla et Mélanie que j’ai mise en place en janvier sur le blog. Je vous réunis dans cet article quelques citations qui m’ont marquée au cours de mes lectures du mois d’avril, qu’elles m’aient choquée, indignée, fait rire, pleurer, sourire, elles m’ont fait réagir et j’avais envie de les partager avec vous!

 » Nous ne sommes pas asservis à notre nature. C’est cette liberté qui fait de nous des êtres humains. » Les Nuages de Magellan d’Estelle Faye, p128

« Et, à chaque baiser, plutôt que de se lasser, ils tombaient un peu plus amoureux. » Les amoureux de la lune de Lizzie Felton, p202

« […] makes me so jealous, I would bleed green if someone stabbed me. » Without Merit de Colleen Hoover, p32

« We need to start being happy rather than serious. » Legendary de Stephanie Garber, p19

« Love turned the world into a garden, so beguiling it was easy to forget that rose petals were as ephemeral as feelings, eventually they would wilt and die, leaving nothing but the thorns. » Legendary de Stephanie Garber, p49

« There was more to life than staying safe. » Legendary de Stephanie Garber, p92

« Oh, how Tella wished she was his weakness. She’d have loved to destroy him. » Legendary de Stephanie Garber, p142

« She was bold. She was brave. She was cunning. And she was going to come out of this triumphant – no matter the cost. » Legendary de Stephanie Garber, p142

« It’s my story, so clearly I’m the hero. » Legendary de Stephanie Garber, p355

« Y a pas plus sûr qu’un mort. » La servante écarlate de Margaret Atwood, p42

« Au temps de l’anarchie, c’était la liberté de. Maintenant on vous donne la liberté par rapport à. » La servante écarlate de Margaret Atwood, p49

« Mieux ne veut jamais dire mieux pour tout le monde, dit-il. Cela veut toujours dire pire, pour certains. » La servante écarlate de Margaret Atwood, p353

« Une odeur de sorcière flotte autour d’elles, quelque chose de mystérieux et d’exotique. » La servante écarlate de Margaret Atwood, p368

« Je vis avec ce qui s’est produit, j’avance sans oublier, j’avance sans faire semblant d’être indemne. » Hunger de Roxane Gay, p29

« Trop souvent, ‘ce qu’il a dit’ compte plus, et nous devons ravaler la vérité. Nous la ravalons, et trop souvent elle tourne au vinaigre. » Hunger de Roxane Gay, p53

« Donner une voix à ce que je ne pouvais pas dire m’apaisait. J’ai perdu la mienne, mais il me restait les mots. » Hunger de Roxane Gay, p73

« Mon père croit que la faim, c’est dans la tête. Je sais qu’il a tort. Je sais que la faim, c’est dans la tête et dans le corps et dans le cœur et dans l’âme. » Hunger de Roxane Gay, p203

« Je ne dévoile pas ma chaleur facilement, mais quand je le fais, je deviens aussi ardente que le soleil. » Hunger de Roxane Gay, p265

Quelles citations vous ont marqué ce mois-ci?

Bonne lecture!

Xoxo!

Un commentaire sur « Les jolis mots – Février 2019 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s