Alexa

Tout en Nuances tome 2

Alexa.jpgRésumé : Ancienne militaire, Alexa a rencontré Eden en Syrie lors d’une mission. Elles se sont retrouvées à Paris, l’une infirmière, l’autre patiente, et ne se sont alors plus jamais quittées.
L’amour qui unit ces deux femmes est sans limites, mais les secrets et les mystères qui entourent la vie de famille d’Alexa l’empêchent d’être pleinement heureuse, et il arrive un moment où elle ne peut plus se cacher ni prétendre.
Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et à entendre? Ressortira-t-elle indemne de cette chasse au passé?
Inspirés des plus grandes divinités greco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot.

Autrice : Erika Boyer (Sous le même ciel, Hyacinthe)

Edition : auto-édition

Genre : contemporain

Mon avis :

On a déjà rencontré Alexa dans le premier tome de Tout en nuances, Hyacinthe, bien que les deux puissent se lire séparément. J’avais hâte de la retrouver, car c’est un personnage qui m’a plu d’emblée. Elle est la définition même d’un personnage tout en nuances : elle peut être dure et froide, implacable dans certaines situations, mais elle peut aussi être fraîche, drôle, loyale avec d’autres. C’est une femme qui choisit très clairement avec qui elle va laisser s’exprimer ses émotions. Et elle n’est pas dure que pour se protéger, elle l’est parce qu’elle est réellement forte et capable d’encaisser beaucoup, comme on le découvre dans ce tome.

On suit donc Alexa dans sa relation avec Eden mais surtout avec sa famille. Erika Boyer nous propose ici de découvrir ce qu’il se passe après le Happy Ending, la réalité du « They lived happily ever after ». On ne va donc pas suivre comment les deux jeunes femmes se sont rencontrées, sont tombées amoureuses et ont bravé les obstacles pour être ensemble.

Elles vivent dans leur cocon d’amour depuis des années lorsque Alexa affronte ses démons. Dans ce livre on suit avec un réalisme qui ne laisse pas de marbre, qu’une relation amoureuse ce n’est rarement que deux personnes, chacune amenant dans le couple ses proches.

Si Alexa a des relations tendues avec son frère et qu’elle adore sa mère, c’est pourtant celle-ci qui complique la situation. Les relations que l’on voit dans ce livre sont toutes des relations d’amour sincère et de respect. Elles n’en rendent que plus difficiles les obstacles qui s’imposent à eux. Ce livre n’est pas une romance, dans le sens où les deux héroïnes sont déjà en couple, on ne vit pas le début de leur relation. Mais c’est une histoire d’amour. D’amour sous toutes ses formes : amour, amitié, famille, religion…

Ce roman regorge de bienveillance. Il aborde la religion de cette magnifique manière que j’ai toujours voulue lire : sans jugement, avec amour. C’est comme ça que je conçois la religion et Erika l’a merveilleusement bien décrit. Et sa phrase disant que la religion n’est que le prétexte à la guerre, que ce sont les hommes et non les Dieux qui en sont responsables résonne particulièrement en moi qui la pense depuis si longtemps. J’ai au passage appris de très belles choses sur la religion juive que je connais bien peu.

L’autrice sait rendre ses personnages attachants et si humains. Elle fait passer des messages parfois difficiles avec beaucoup de bienveillance. Elle nous laisse le choix de réfléchir aux sujets abordés quand on est prêts à le faire, sans insistance, sans jugement.

J’ai encore une fois ressenti toute la douceur, la beauté, la tolérance et la bonté dans la plume d’Erika Boyer. Et tout l’amour, l’amour de soi, des autres et de la vie, qu’elle dégage. Et le message d’espoir est bien reçu. Encore une fois je suis ressortie de ma lecture bien plus calme et optimiste.

En bref : Une histoire belle et réaliste qui donne envie de croire que le monde est plus beau qu’il n’y paraît.

Bonne lecture!

Xoxo!

Publicités

2 commentaires sur « Alexa »

  1. Ta chronique me va droit au coeur. J’ai choisi d’aborder un thème assez délicat (qui va d’ailleurs revenir d’une autre façon dans le tome 4, avec Ezra et Adel) et je suis heureuse de savoir que cela a été perçu positivement. Je m’inquiète toujours de savoir comment ce genre de choses sera pris, malgré ma volonté de rester neutre, j’ai toujours peur qu’on se méprenne, peur de blesser ou fâcher en m’attaquant à de tels thèmes. Alors merci ♡

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s