London feminist tour : Millicent Garrett Fawcett

Hello Fairies!

Il y a quelques jours je vous parlais de mon séjour récent à Londres. Au cours de ces quelques jours, j’ai participé à plusieurs visites guidées, mais celle qui m’a le plus marquée, et que j’ai envie de partager avec vous est la visite guidée féministe. Elle m’a donné envie d’en savoir plus et d’approfondir mes connaissances. Et surtout, j’ai envie d’en parler avec vous.

La première personne de ce tour dont j’ai envie de parler, c’est Millicent Garrett Fauwcett.

IMG_20190420_104013

Elle a vécu de 1847 à 1929 à Londres, dans une famille libérale, lui permettant d’acquérir une éducation bien plus complète qu’il n’était jugé nécessaire pour une femme à l’époque.
Son père a soutenu pendant des années les efforts de sa fille aînée pour devenir médecin. Elizabeth Garrett Anderson devient l’une des premières femmes médecins et pionnière dans l’éducation médicale. Avec le soutien de son père, elle se bat pour obtenir le droit d’exercer son métier et d’être reconnue comme telle et non comme infirmière, seul diplôme médical délivré aux femmes à l’époque. (Je vous ferai probablement un article sur Elizabeth Garrett Anderson, son parcours étant vraiment intéressant et inspirant!)

Elizabeth présente son amie Emily Davies à sa sœur, et les trois jeunes femmes décident de faire carrière dans des domaines différents pour s’allier et élargir leur impact  dans leur lutte pour les droits des femmes. Elizabeth Garret choisit donc la médecine, Emily Davies l’éducation et Millicent Fawcett la politique.

Millicent Fawcett délivre son premier discours sur le vote féminin en 1868. Dès 1869 elle s’attelle à la création du Newnham College à Cambridge, l’un des premiers collèges universitaires anglais réservé aux femmes, qui ouvre ses portes en 1870.

En 1969 elle épouse Henry Fawcett, un député libéral atteint de cécité, qu’elle assiste, apprenant au passage encore plus sur la politique. Elle milite pour l’obtention du droit de vote des femmes, puis s’investit dans la vie scientifique et politique après la mort de son époux, en 1870.

En 1897 elle devient présidente de la principale organisation du mouvement suffragiste, la National Union of Woman Suffrage Societies (NUWSS), poste qu’elle quitte en 1919 (à ce moment, l’organisation a déjà été rebaptisé National Union for Equal Citizenship), un an après l’obtention du droit de vote aux femmes âgées de plus de 30 ans (cela représente près de 6 millions de femmes) dans le Representation of the People Act. Il faudra 10 ans de plus pour que le droit de votes soit accordé à toutes les femmes.

À partir de 1905, elle doit également affronter l’hostilité de l’opinion publique envers les suffragettes menées par Emmeline Pankhurst (dont je vous reparlerai plus tard) et sa fille Christabel, dont elle rejette les méthodes violentes.

Millicent Garrett Fawcett a passé 51 ans de sa vie à militer activement pour les droits des femmes. Ses connaissances du milieu politique lui ont permis d’être à la fois patiente et stratégique, faisant parfois des concessions pour être sûre d’arriver plus tard à ses fins, profitant des situations. Elle a ainsi utilisé la situation du pays durant et à la fin de la Première Guerre Mondiale pour faire valoir les droits d’une partie (non négligeable) des femmes, ouvrant la porte à une reconnaissance complète des droits de vote des femmes dix ans plus tard.

Son mouvement est resté pacifique tout au long de sa vie, réunissant un grand nombre de femmes. Sans ses actions, les Suffragettes seules n’auraient certainement pas pu obtenir de tels résultats, bien que ce soient de ces dernières que l’Histoire se rappelle le plus.

Je suis impressionnée par la patience, l’intelligence et l’endurance de cette femme qui n’a rien lâché jusqu’à obtenir le droit de vote pour les femmes. Elle est une inspiration à prendre les armes que nous offre l’éducation pour partir en guerre pour nos droits, pour lesquelles, bien que du chemin ait été parcouru, il reste beaucoup à faire.

Que pensez-vous de cette femme? Aviez-vous déjà entendu parler d’elle et des Suffragistes? Si oui, quels noms et actions devrais-je rechercher pour approfondir ma culture générale et mes connaissances?

Bonne journée!

Xoxo!

Sources :

« FAWCETT MILLICENT GARRETT (1847-1929) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 4 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/millicent-fawcett/

«Dame Millicent Garrett Fawcett – BRITISH SUFFRAGIST» . URL : https://www.britannica.com/biography/Millicent-Fawcett

Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Millicent_Fawcett

2 commentaires sur « London feminist tour : Millicent Garrett Fawcett »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s