La Dramaturge

 la-dramaturge-1019440Résumé : Dans le Londres victorien se côtoient deux êtres que tout oppose… Et pourtant.
Aidan Taylor rêve d’écriture et de théâtre. Son ambition? Devenir dramaturge. Mais sa condition de femme constitue un réel obstacle face aux directeurs qu’elle sollicite pour produire sa pièce. Prête à tout pour vivre son rêve, elle n’hésite pas à sauter le pas et à troquer ses robes contre un pantalon et une redingote, dans le but d’être traitée de manière équitable.
Dorian Swanson est, quant à lui, un jeune dandy mélancolique poursuivi par ses propres démons. Sa dernière chance? Prendre la direction du théâtre familial afin de prouver ses capacités à son père.
Entre aspirations et provocations, Aiden et Dorian vont devoir faire face aux caractères affirmés des comédiens de la troupe de l’Orpheus et aux conséquences de leurs agissements.
Aidan saura-t-elle choisir entre la passion et l’ambition?

Autrice : Gaëlle Magnier

Edition : Gloriana Edition

Genre : romance historique

Mon avis :

Londres à l’époque Victorienne m’attire. L’ambiance, la ville, les robes (oui oui les robes!), la mentalité, tout dans l’assortiment de la ville et de l’époque attise ma curiosité et demande mon attention. Quand avec ça on a une jeune femme qui bouscule les conventions, on a un mélange parfait.

Aidan a la chance de grandir dans une famille assez libérale, ce qui lui permet d’avoir un niveau d’éducation souvent destiné aux hommes. Elle s’éprend de littérature et surtout de théâtre, au point que devenir dramaturge devient son ambition.

Mais dans une société où l’intelligence de la femme n’est pas reconnue, c’est un véritable défi pour elle que d’être prise au sérieux. Qu’à cela ne tienne, Aidan n’est pas du genre à s’arrêter au premier obstacle. Elle nous la joue donc à la Mulan, et au lieu d’aller affronter les Huns, elle s’en va présenter sa pièce dans les théâtres de Londres.

C’est ainsi qu’elle va rencontrer Dorian et sa troupe, et se battre pour son rêve. Aidan est une jeune femme intelligente et pleine de volonté, elle ne se laisse pas abattre, et les obstacles, aussi imposants que la société elle-même soient-ils, ne sont pas une fin en soi pour elle.

Pour la partie romance, et le personnage de Dorian, j’ai beaucoup aimé qu’il ne soit pas présenté comme un héro ou un homme torturé par un passé difficile. Il est juste présenté comme un humain, un homme de l’époque, avec ses faiblesses, celles que les jeunes dandy collectionnaient bien souvent.

C’est donc une romance en toute simplicité, avec des personnages attachants, sans prise de tête, mais avec suffisamment de suspens pour nous tenir en haleine tout le long. J’ai dévoré ce livre qui était la lecture sans prise de tête dont j’avais besoin!

En bref : Une bouffée d’air frais dans le Londres Victorien menée par l’intrépide Aidan.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s