Pandemonium #PLIB2019

pandemonium-1019433Résumé : Chacun à sa manière cherche le sens de la vie. Moi, j’essaie au quotidien de donner du sens à la mort.
Je me nomme Elena Lautturi et je suis thanatopractrice. Croque-mort autrement dit. L’image ne manque pas de mordant… Des civilisations plus anciennes m’auraient désignée comme une passeuse d’âmes. Ce que je suis, au figuré comme au propre…
Une mésaventure aux enfers a fait de moi l’employée spéciale de la déesse Hela. Ma mission est simple : m’assurer que chaque âme destinée à son royaume arrive à bon port, tout cela sous couvert de mon humble entreprise de pompes funèbres, Pandemonium.
L’enfer est un lieu complexe et je fais partie des nombreux rouages qui permettent son bon fonctionnement. Malgré mon professionnalisme, il apparaît évident qu’une entité inconnue et puissante me considère plus comme le grain de sable dans la machine.
Aujourd’hui, je suis menacée…
Moi et le destin de toutes ces âmes qui dépendent de mes soins…

Autrice : Aurélie Mendonça

Edition : Editions du Chat Noir

Genre : fantastique

#ISBN9782375680643

Mon avis :

Pour commencer, je trouve la couverture sublime. C’est ce qui m’a d’abord attiré (comme très souvent aux Editions du Chat Noir). Ce qui a achevé de me donner terriblement envie de découvrir ce livre, c’est qu’Elena soit thanatopractrice. Je ne sais pas pourquoi ce métier et la manière dont il peut être raconté m’attire tant.

Toujours est-il que je n’ai pas été déçue. Elena est vraiment un personnage à part, et pas seulement de par sa profession. Elle a une vision du monde, de la vie et de la mort, que je trouve très intéressante. En côtoyant la mort au quotidien, elle s’interroge sur celle-ci, ce qu’elle représente pour ceux qui s’en vont et ceux qui restent. J’ai trouvé vraiment enrichissants ces questionnements et les pistes de réponses qu’elle apporte. Ça pousse le lecteur à s’interroger sur son propre rapport à la mort. Sans côté morbide pour autant, ni fascination grotesque.

Les conversations entre elle et la jeune Morgane, un personnage secondaire que j’adore, m’ont beaucoup plu aussi. Toutes deux ont des styles considérés comme assez particuliers, et la manière dont elles assument leur image, dont elles s’acceptent n’est pas anodin.

Ces sujets, ainsi que celui des Enfers, sont portés par un humour qui m’a arraché de très nombreux sourires tout au long de ma lecture et a rendu celle-ci des plus agréables. On est ainsi plongé avec plaisir dans la mythologie des Enfers, et l’on suit Elena dans ses péripéties.

Le récit au présent et à la première personne impliquent vraiment le lecteur, donnant l’impression d’être un témoin direct, rendant la lecture dynamique. J’ai dévoré le roman en une après-midi, j’ai adoré les personnages et l’humour, ainsi que les Enfers et j’ai apprécié de me poser des questions sur des sujets tels que la mort.

En bref : Une plongée dans les Enfers dans laquelle on a bien envie d’accompagner Elena!

Bonne lecture!

Xoxo!

Un commentaire sur « Pandemonium #PLIB2019 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s