Désolation

Le Dernier Vampire tome 1

le-dernier-vampire-tome-1-desolation-2314892Résumé : Question choix malvenus, j’en connais un rayon…
Je pourrais vous parler de ce caillou tombé sur terre en juin 2067, et qui éradiqua une bonne partie de l’Humanité.
Plutôt une bonne chose…
Je pourrais vous raconter mon aventure avec Laurence, une vampire rousse dont la beauté n’égale que la cruauté.
Pas mal…
Et pourquoi pas de Solange Lemère, biochimiste et initiatrice d’une hérésie : l’immortalité chez l’Homme…
Là, ça se gâte…
Et que dire de l’extinction de mes sœurs et frères vampires, empoisonnés par l’invention de Solange…
De quoi me mettre les nerfs.
De quoi me mettre en chasse.
De quoi me retrouver dans une belle merde.
Question choix malvenus, j’en connais un rayon… et ce n’est que le début.

Auteur : Jean Vigne

Editions : Editions du petit caveau

Genre : fantastique/ post -apocalyptique

Mon avis :

Désolation réunit deux éléments que je ne me serais pas forcément attendue à voir ensemble : le post-apocalyptique et le vampire. A travers la narration de Jean Verger et les exploits de la famille Lemère, on va voir l’Humanité au fil du temps. On assiste à la découverte de l’astéroïde qui risque de frapper la Terre, à l’absence de réaction des Hommes pendant le demi-siècle qui suit. On assiste à la chute de l’astéroïde et ses conséquences. On voit l’apocalypse frapper la Terre et l’Humanité.

Au travers des yeux et du jugement de Jean, on découvre comment l’Humanité répond à la disparition de sa vie, comment ils rampent sous Terre pour trouver une chance de survie et… repartent à la course aux découvertes technologiques. On voit comment les vices et la perfidie subsistent même après des milliards de morts. Et on assiste, surtout, à la pire des aberrations : la science qui veut remplacer Dieu et crée (accidentellement au départ, certes) l’immortalité pour les Hommes.

Jean se rend à Paris dans le but de se venger. Mais un vampire garde quelques similitudes avec un homme. Il tombe donc sous le charme de la biochimiste qu’il s’était juré d’éliminer… et de sa fille. Cette fille, je l’ai détestée d’emblée. Et ce jusqu’au bout. Je ne suis pas près de changer d’avis. On sent que le vice de la manipulation atteint des sommets chez elle.

Jean se laisse prendre dans ses filets. Sa naïveté serait presque touchante. En fait, Jean est presque attachant. Pour un vampire de six siècles, je l’ai trouvé bien innocent par moments, lorsqu’il laisse ses émotions prendre le dessus.

J’ai bien aimé découvrir ce monde sous terre, ces nouvelles technologies et l’adaptabilité de la race humaine, ses discordes constantes, ses mensonges. J’ai bien apprécié la représentation du vampire aussi, qui change de l’ordinaire et se voit même expliquée de manière rationnelle et scientifique.

Et l’un des retournements finaux m’a bien plu, bien qu’il n’ait pas été une surprise complète, je m’en étais douté. Toujours est-il, que c’est un bon retournement et que je me demande ce que la suite nous réserve.

En bref : Une histoire de vampire originale, qui mélange le mythe et la science dans une version inattendue d’un monde post-apocalyptique.

Bonne lecture!

Xoxo!

6 commentaires sur « Désolation »

  1. J’ai eu beaucoup de mal avec Néachronical du même auteur… La façon dont il a traité son héroïne m’a fait lâcher la saga avant la fin. Je suis pourtant intriguée, et je me dis qu’il a choisi un personnage principal masculin cette fois-ci donc potentiellement quelque chose qui irait mieux…

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai eu besoin d’un temps d’adaptation pour le style d’écriture, mais après c’est passé tout seul. Je voulais lire Neochronical aussi, mais une amie qui a plus ou moins les mêmes goutes que moi n’était pas convaincue que ça me plairait. Du coup je ne sais pas trop… Et comme je ne sais pas ce qu’il a fait subir à son héroïne principale, je ne peux pas comparer avec les personnages féminins ici 🤔

      Aimé par 1 personne

      1. Disons qu’il fait parti de ces auteurs masculins qui ont une vision de la femme assez biaisée (voire caricaturale) et qui pensent que pour être forte il faut que l’on subisse certaines atrocités…

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s