Juste avant le bonheur

juste-avant-le-bonheur-520298Résumé : Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fées. Caissière dans un supermarché, elle élève seule sont petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui sourire. Ému par leur situation, un homme les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. Tant de générosité après des années de galère : Julie reste méfiante, elle n’a pas l’habitude. Mais pour Lulu, pour voir la mer et faire des châteaux de sable, elle pourrait bien saisir cette main qui se tend…

Autrice : Agnès Ledig (Pars avec lui, On regrettera plus tard, De tes nouvelles)

Edition : Pocket

Genre : contemporain, tranche de vie

Mon avis :

J’ai tout d’abord été intriguée par les personnages que l’on commençait à suivre, ces personnages si atypiques en premier rôle. On suit trois personnages que l’on n’est pas habitué à avoir sur le devant de la scène parce qu’ils ne sont habituellement pas si intéressants que ça, ils se cantonnent aux rôles secondaires.

Pourtant ici, on apprend à les connaître. Plus ils se dévoilent et plus on réalise qu’on a bien failli passer à côté de personnages vraiment intéressants, et qui, une fois qu’ils commencent à tisser des liens, ont une capacité d’évolution impressionnante.

Au contact des uns des autres ils vont donc se découvrir des forces qu’ils ignoraient. Ils vont laisser les barrières tomber, apprendre à pleurer, à tomber, à se relever. Ils vont se révéler.

J’ai particulièrement aimé que leur parcours, leur évolution vienne de l’intérieur. Ce ne sont pas les gens autour qui les changent. Ils changent pour eux-mêmes, par eux-mêmes, parce qu’ils découvrent dans les yeux des autres, dans leurs mots, une lumière qui les éclaire. Ils grandissent ensemble. Ils choisissent le bonheur.

Et tout ça est facilité par l’innocence d’un enfant. C’était d’ailleurs déjà le cas dans On regrettera plus tard. Agnès Ledig nous montre comment la perception du monde par les enfants peut ouvrir bien des portes. Et comment ils facilitent les liens.

Ce roman est chargé en émotions. J’ai eu l’impression que l’autrice gonflait mon cœur, l’apaisait puis me le brisait, avant de le réparer, en le rendant plus fort, chargé en espoir. J’ai probablement autant pleuré que souri, souvent les deux en même temps. Mais surtout, je suis ressortie de cette lecture apaisée, triste et optimiste. Un sacré mélange!

En bref : une histoire touchante et bouleversante qui transmet un beau message d’espoir.

Bonne lecture!

Xoxo!

2 commentaires sur « Juste avant le bonheur »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s