Nouvelles orientales

nouvelles-orientales-1020727Résumé : Légendes saisies en vol, fables ou apologues, ces Nouvelles orientales forment un édifice à part dans l’oeuvre de Marguerite Yourcenar, précieux comme une chapelle dans un vaste palais. Le réel s’y fait changeant, le rêve et le mythe y parlent un langage à chaque fois nouveau, et si le désir, la passion y brûlent souvent d’une ardeur brutale, presque inattendue, c’est peut-être qu’ils trouvent dans l’admirable économie de ces brefs récits le contraste idéal et nécessaire à leur soudain flamboiement.

Autrice : Marguerite Yourcenar

Edition : L’imaginaire Gallimard

Genre : recueil de nouvelles

Mon avis :

J’ai ce recueil de nouvelles depuis le lycée. La seconde pour être plus précise. Mon prof de français nous avait donné une liste de recueils de nouvelles et nous avait demandé d’en choisir un et de lire une nouvelle dans le recueil. Ceci afin de nous familiariser avec le format des nouvelles. J’avais donc choisi Nouvelles Orientales et j’avais lu la première nouvelles. Puis j’ai mis le livre de côté et je l’ai oublié pendant 16 ans. Justine de Redbluemoon en a parlé récemment et je l’ai pris tout de suite et lu d’une traite.

Ce recueil regroupe des fables, des contes, des mythes, réunis par Marguerite Yourcenar qui nous les conte de façon unique. Son écriture est magnifique. Je me suis laissée porter par ses mots, sentant presque la magie en couler.

J’ai voyagé au fil des pages. En Grèce, en Inde, en Chine etc, loin d’ici, loin de ce que je connais. J’ai voyagé dans le temps et l’espace, chaque fois à une époque et un lieu différent à chaque conte.

J’ai pris mon temps pour lire chaque nouvelle, faisant une pause à chaque fois avant de démarrer la suivante, me laissant le temps de prolonger le sentiment, et de vraiment autoriser le message du conte à s’installer. Les messages sont tous très différents. Ils concernent des relations et des sujets variés. Le maître et l’élève. Le mari et l’amante. etc. On parle d’art, d’amour, de désespoir…

L’esprit se laisse porter au fil des contes. Le voyage est autant spirituel que géographique. C’est beau, c’est touchant, c’est aussi triste parfois.

En bref : un voyage au fil des pages, plus profond qu’il n’y paraît à première vue.

Bonne lecture!

Xoxo!

3 commentaires sur « Nouvelles orientales »

Répondre à Ada Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s