Double Morale

Résumé : Londres, 1895
Alors que le procès d’Oscar Wilde occupe les colonnes de la presse londonienne, la jeune Betty découvre une aristocratie hypocrite qui met à mal sa bonne éducation. En entrant au service des Trengove en tant que gouvernante, elle se rend rapidement compte qu’un secret pesant, lié à la présence de William Goodfeather – étudiant en arts à la Royal Academy – vient perturber l’équilibre de cette famille de bonne réputation.
Lors d’une des célèbres soirées de Lady Trengove, Betty fait la connaissance du capitaine Ashby, qui partage son sentiment quant à la double morale de la noblesse anglaise…

Autrice : Gaëlle Magnier (La Dramaturge, Les Tribulations d’une Princesse Faërique)

Edition : Séma

Genre : Londres victorien, historique, tranche de vie

Date de sortie : novembre 2020

Mon avis :

J’ai adoré les deux premiers romans de Gaëlle Magnier, autant pour l’écriture pour que les messages importants au milieu d’histoires qui font du bien.

Dans Double Morale, on suit Betty qui est gouvernante auprès des enfants Trengove depuis six mois. Cette jeune femme côtoie une société qui n’est pas la sienne, grâce à son intelligence et le fait d’avoir pu étudier. J’ai beaucoup aimé Betty. Elle est consciente de sa position, de son privilège par rapport aux autres femmes de sa classe sociale, tout en ne se percevant pas supérieure. Elle est aussi très reconnaissante envers sa tante qui a pris soin d’elle et qui travaille désormais dans une librairie, lui donnant accès à de nombreux livres.

Le récit se déroule pendant le procès de Oscar Wilde, et on va voir Betty se renseigner sur lui, lire Le portrait de Dorian Gray et réfléchir au procès et à tout ce qui en découle. La question de l’homophobie est donc amenée là à travers Oscar Wilde et l’évènement historique réel de son procès, à travers le cheminement de pensée de Betty mais aussi à travers certains personnages que ce procès risque de bouleverser.

J’ai aimé la manière dont le sujet est amené. C’est simple, c’est clair, c’est amené intelligemment et sans pression, en tenant compte du contexte historique et de l’intelligence de la jeune femme.

A côté de ça, on a la famille aristocratique pour laquelle Betty travaille représente l’aristocratie en générale et sa double morale, avec la bienséance d’une part et les excès de l’autre. Sans entrer dans un débat philosophique, cela amène quand même à réfléchir, et pourquoi pas à faire un parallèle avec l’époque actuelle.

J’ai été touchée par les messages et la manière dont ils sont amenés, sans s’imposer, à prendre au degré que l’on est prêt à lire. J’ai surtout été touchée par les personnages et leurs histoires. J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce roman qui m’a énormément émue. L’autrice a su faire naître des émotions au cours de ma lecture, qui m’ont fait me sentir encore plus investie auprès des personnages et de leurs propres émotions et situations.

J’ai été entraînée dans leurs aventures, dans leurs voyages et leurs tourments. Leurs voyages s’inscrivent dans l’Histoire et j’ai aimé voir ces petits aperçus de ce qui se passait à travers l’Europe à ce moment-là. Les livres cités aussi sont parmi ceux que j’ai adorés ou que je veux lire depuis longtemps.

Le tout, apporté par une plume belle et douce qui a su résonner avec mes émotions et provoquer de belles étincelles, avec un côté cocooning qui fait du bien.

En bref : Un coup de cœur pour cette belle histoire qui amène à réfléchir tout en émouvant.

Bonne lecture!

Xoxo!

2 commentaires sur « Double Morale »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s