Apostasie

Résumé : Anthelme croit en la magie des livres qu’il dévore. Etudiant désabusé et sans attaches, il décide de vivre en ermite et de s’offrir un destin à la mesure de ses rêves. Sur son chemin, il découvre une étrange forêt d’arbres écarlates, qu’il ne quitte plus que pour se ravitailler en romans dans la bibliothèque la plus proche.
Un jour, au hasard des étagères, il tombe sur un ouvrage qui semble décrire les particularités du lieu où il s’est installé. Il comprend alors que le moment est venu pour lui de percer les secrets de son refuge. Mais lorsque le maître de la Sylve Rouge, beau comme la mort et avide de sang, l’invite dans son donjon pour lui conter l’ensorcelante légende de la princesse Apostasie, comment différencier le rêve du cauchemar?

Auteur : Vincent Tassy (Comment le dire à la nuit)

Edition : Chat Noir

Genre : Gothique, vampire

Mon avis :

J’avais eu un coup de cœur pour Comment le dire à la nuit que j’avais lu dans le cadre du Plib2019.

J’ai retrouvé avec grand plaisir la plume très poétique et unique de Vincent Tassy. Dans ce roman on suit donc Anthelme, un homme solitaire qui, ne trouvant pas sa place dans le monde, erre jusqu’à ce qu’il trouve la Sylve Rouge, cette forêt mystérieuse qui l’accueille. Il traîne avec lui sa mélancolie, comme un doux sentiment qui habille ses souvenirs et son présent d’une aura particulière qui n’ôte rien à son bonheur.

Son seul lien avec le monde réel, réaliste, c’est son amour pour les livres dont il refait son stock régulièrement auprès d’Alice, la bibliothécaire. Cet amour pour les livres, les aventures, cette soif de faire partie d’une histoire, vont sceller son destin. Je me suis retrouvée dans Anthelme (et je pense que de nombreux lecteurs-rêveurs doivent ressentir la même chose) et ses rêves d’aventure, de romance, de faire partie de ceux dont on conte l’histoire le soir au coin du feu.

L’ambiance s’assombrit au fil du livre. J’ai été un peu surprise (pour ne pas dire choquée) par une scène en particulier qui m’a fait me demander comment on pouvait imaginer des actes aussi dérangeants. Mais cette scène dépeint bien le côté malsain du maître de la Sylve Rouge. Il faut donc savoir qu’il y a quelques scènes dérangeantes. Et que la violence et le sang ne sont pas étrangers aux personnages que l’on rencontre au fil des pages.

J’ai particulièrement aimé la manière dont les histoires se tissaient, se mêlaient pour nous mener petit à petit au bout du chemin. Plusieurs contes apparaissent sur le chemin de Anthelme, et chacun nous est conté par un personnage différent. On sent les subtilités dans la manière dont c’est fait, tout en voyant le conte se mêler à la trame de vie du jeune homme au fil des pages. La mélancolie les mêle.

En bref : un conte sombre et surprenant qui m’a emportée au cœur de la Sylve Rouge et de sa mélancolie.

Bonne lecture!

Xoxo!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s