Moi, Polyphème, Cyclope / Moi, Méduse

Résumés : Moi, Polyphème, Cyclope : Je m’appelle Polyphème et je suis un cyclope, fils du dieu Poséidon.
Personne ne vient jamais me déranger sur mon île, où j’élève paisiblement mes moutons. Mais ce matin, treize marins grecs ont envahi ma grotte. Ils ont dévoré mes fromages et se sont installés pour la nuit, sous l’ordre de leur chef. Moi, si fort, je me retrouve en grand danger… Comment cela a-t-il pu arriver? Voici mon histoire…

Moi, Méduse : Je suis Méduse, petite fille de Gaia, la Terre, et de Pontos, l’Océan. Tout le monde vantait ma beauté exceptionnelle. Il me suffisait de regarder un homme pour qu’il soit attiré par moi. Mais aujourd’hui, mon regard transforme en pierre quiconque le croise et mon apparence est monstrueuse… Comment cela a-t-il pu arriver? Voici mon histoire…

Autrice : Sylvie Baussier (Moi, le Minotaure, Moi, Ligia, Sirène)

Edition : Scrineo

Genre : jeunesse, mythologie

Date de sortie : 21/21/2021

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé les deux premiers livres de cette collection, dédiés au Minotaure et à Ligia la sirène. J’ai tout autant apprécié découvrir les histoires de Polyphème et de Méduse racontés de leurs points de vue.

Ce sont deux personnages que je pensais connaître, notamment Méduse qui est une figure emblématique dont j’ai rencontré l’histoire assez souvent. Elle m’était déjà apparue comme une victime et pas seulement comme la méchante des histoires.

Pourtant, même si je pensais les connaître, j’ai encore beaucoup appris à propos de ces personnages et de leurs destins. La naïveté et la simplicité de Polyphème m’ont touchée. Ce grand cyclope n’aspirait qu’à vivre sa petite vie tranquille avec ses moutons, bien qu’il soit moqué par ses frères pour sa soif d’explications et de compréhension. Il vit aussi avec une épée de Damoclès que j’ignorais, sous la forme d’une prophétie.

Quant à Méduse, elle est la victime de l’attention d’un dieu et de la jalousie d’une déesse. Sa beauté est ce qui cause sa perte. J’ai aimé découvrir sa vie avant sa transformation, sur son île, avec ses sœurs et ses parents. Sans être naïve et innocente, on ne peut s’empêcher de penser qu’elle ne méritait pas ce qu’elle subit. Surtout qu’elle nous raconte les jours, semaines, mois, années, après sa transformation, sa souffrance et ses regrets.

Encore une fois j’ai donc appris de nombreux éléments sur la mythologie tout en m’attachant aux méchants. Cette collection leur donne une voix qui permet de casser un peu le manichéisme habituel de la mythologie.

En bref : Encore deux très bonnes lectures instructives et ludiques dans cette collection que j’aime beaucoup.

Bonne lecture!

Xoxo!

3 commentaires sur « Moi, Polyphème, Cyclope / Moi, Méduse »

Répondre à loticadream Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s