A line a day – Mona Lisa

Hello Fairies!

Aujourd’hui l’exercice consiste à parler de Mona Lisa en se mettant dans la peau de personnes tirées au sort. Je suis tombée sur Policiers et L’enfant.

Policiers
« Je dois dire, Inspectrice, que je suis un peu troublé. On a fini d’interroger tous les témoins et les suspects, et pour être honnête, on n’a pas grand chose. Il y a pourtant un nom qui revient pour moi. Je ne sais pas pourquoi mais je n’arrive pas à me le sortir de la tête. Il y a quelque chose chez cette Mona Lisa qui titille mes instincts de détective. Je n’arrive pas à mettre le doigt dessus pourtant. Son témoignage est cohérent avec les autres, rien ne laisse penser qu’elle ment ou invente. Et elle a une raison d’avoir été à proximité des lieux du crime.
Mais je ne sais pas, je la trouve trop calme. Sa stoïcité face à un crime aussi violent m’inquiète. Penses-tu que l’on soit passé à côté d’un mobile? Parce que son demi-sourire là, me laisse entendre qu’elle en sait plus qu’elle ne le dit. Et… non, vraiment, sa composition n’est pas naturelle. Elle n’a pas tellement l’air innocente, avec son calme et son regard qui dit qu’on ne devinera jamais. Mais un regard n’est pas un motif d’accusation suffisant. Aucune chance d’avoir un mandat pour fouiller chez elle avec ça.
Mais mon instinct me dicte de ne pas laisser tomber cette piste. Peut-être que tu pourrais l’interroger, toi? Reprendre du début. En tant que femme, tu te laisseras peut-être moins perturber par ses airs de grande dame intouchable. Oui vraiment, tu devrais le faire. Interroge-là toi, moi je ne peux pas. »

L’enfant
Moi les grands, je ne les comprends pas. Ils ont toujours des réactions bizarres et pas logiques. Mais alors elle, c’est encore plus que les autres. Avec les copains on la regarde toujours quand elle passe, et on a bien remarqué que même les adultes la regardent aussi. A croire qu’eux non plus ne la comprennent pas. Sauf que c’est pas possible vu qu’ils disent toujours qu’ils savent tout.
Du coup je préfère ne pas trop la croiser la Mona Lisa. Sauf qu’hier, on préparait un coup après l’école pour faire une blague au boulanger, et elle m’a pris en flag. Elle m’a regardé droit dans les yeux donc forcément elle m’a reconnu, même si je suis parti en courant. Enfin ça je l’ai pas répété aux copains que j’ai eu peur, c’est trop la honte. Mais en même temps je suis sûr qu’ils se seraient carrément pissé dessus eux. Parce qu’elle a fait son sourire en coin que Maman elle dit qu’il en dit trop et pas assez. C’est le sourire qui rend papa tout rouge et maladroit comme quand il rentre de ses soirées avec ses copains en puant la bière. J’avoue je suis devenu tout rouge aussi, mais c’est peut-être parce que j’ai couru vite.
En tous cas je m’attendais à être sacrément puni en rentrant, parce que c’était quand même une grosse bêtise qu’on préparait. Mais Maman ne m’a pas puni. Elle a rien dit, elle était comme d’hab. Donc je crois que Mona Lisa lui a rien dit. Peut-être que c’est ça ce sourire, qu’elle garde les secrets? Bah si c’est ça, je l’aime bien moi cette adulte finalement, et c’est bien la première fois que je dis ça!

Voilà pour cette fois! N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce que j’ai écrit, des exercices.

Bonne lecture et bonne écriture!

Xoxo!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s