A line a day – Soirée d’été adolescente

Hello Fairies!

Les ateliers d’écriture sont terminés, mais je suis active sur le Discord de Nine, et régulièrement il y a une animation de rushs d’écriture où au cours de la soirée on nous propose quatre consignes avec à chaque fois 15 minutes pour écrire et y répondre. Dans la première consigne, on nous a passé un extrait musical et il fallait écrire une scène que cela nous inspirait. J’ai trouvé l’exercice assez difficile et je suis peu satisfaite de ce que j’ai produit, mais je vous le partage quand même!

Le soir, dans un village du sud, lorsque la température baisse enfin, les vacanciers se retrouvent dans les rues qui longent la plage. Alors que le soleil n’est pas encore complètement couché, les enseignes commencent à s’illuminer, diffusant un arc-en-ciel aux couleurs flashy. C’est l’heure où les parents restent sur la terrasse du restaurant pour siroter un verre de vin tandis que les enfants courent vers les jeux, et les adolescents se regroupent autour des glaciers et des salles d’arcade, essayant discrètement de retrouver ceux et celles qu’ils ont croisé dans la journée sans oser les aborder.

Il est étrangement plus difficile d’entamer une conversation avec quelqu’un lorsque l’on est tous deux en maillot de bain, particulièrement à cet âge ingrat de l’adolescence où les corps sont à la fois le plus grande attraction, le grand inconnu et quand il s’agit de son propre corps, souvent l’élément difficile à assumer.

Alors quand vient le soir et que les peaux sont légèrement plus vêtues, l’adolescent se dit qu’il se sentira plus à l’aise. Dans les couleurs fluorescentes, à l’abri du regard des parents, il exhibe ses talents dans les salles d’arcade. Un score particulièrement élevé, un rythme endiablé à DDR ou un KO retentissant à Street fighter servent non seulement à attirer le regard, mais surtout à entamer la discussion.

Nos deux jeunes adolescents qui ont passé l’après-midi à faire semblant de ne pas se dévisager se lancent des défis. Une partie de DDR n’est qu’une excuse pour rire ensemble et observer le caractère de l’autre, tout en faisant monter la tension.

Après quelques parties huées par leurs amis respectifs qui commencent à se mélanger, il commence à faire particulièrement chaud. C’est l’excuse idéale pour sortir prendre l’air. Le soleil s’est entièrement couché maintenant, et un très léger vent s’est levé, rendant l’atmosphère bien plus agréable. Plus ils se rapprochent de la mer, moins les lumières se font vives et plus ils se sentent isolés. Le temps d’une soirée, il n’existe plus qu’eux, leurs deux mondes qui se découvrent à travers les taquineries, les aveux subtilement placés pour en savoir plus sur l’autre. Les amoures adolescentes de l’été sont comme une danse légère et intense, dictée par les codes particuliers de l’éphémère.

Voilà pour cette fois! N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce que j’ai écrit, des exercices.

Bonne lecture et bonne écriture!

Xoxo!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s