Série – The Sandman

Synopsis : La série suit les personnes et les lieux affectés par Morpheus, le roi des rêves, alors qu’il répare les erreurs cosmiques – et humaines – qu’il a commises au cours de sa vaste existence.

La série compte 10 épisodes et est diffusée sur Netflix. Elle se base sur les romans graphiques du même nom scénarisé par Neil Gaiman, piochant dans plusieurs tomes plutôt que de suivre livre par livre.

Je me suis lancée dans ce visionnage sans rien savoir de ce qui m’attendait, si ce n’est que j’allais y retrouver l’univers de Neil Gaiman qui ma plait toujours en livre (Stardust, Nobody Owens, Neverwhere), et les quelques références que j’ai par rapport au marchand de sable, Morphée etc dans les différentes mythologies. Mais voilà, selon là où on pioche, le Sandman peut être soit le grand méchant, soit le gentil, et j’ignorai complètement à quoi m’attendre. Je n’avais même pas vu le trailer. (mais je vous le mets quand même, version courte et plus longue, pour que vous ayez un aperçu de l’univers).

Trailer

Je vous mets aussi l’OST parce que c’est juste beau, et que ça peut accompagner votre lecture de l’article.

Le casting

En plus du nom de Neil Gaiman, des échos positifs que j’avais eus sur le Comics, j’ai aussi été attirée par le casting et surtout par deux actrices :

Jenna Louise Coleman qui joue Johanna Constantine. Depuis que je l’ai découverte dans Victoria puis retrouvée dans Doctor Who, je veux absolument tout voir d’elle. Elle est si belle, elle joue si bien, que je tombe à chaque fois sous son charme. Et le fait qu’elle joue une version féminine du fameux personnage de Constantine (que j’ai adoré autant dans le film avec Keanu Reeves que dans la série avec Matt Ryan) rajoute une couche. Ce personnage est fascinant, et j’ai adoré son interprétation ici. On retrouve le personnage plein de fougue, à la répartie cinglante, plein de cynisme et qui ne semble rien prendre au sérieux. Johanna Constantine reprend tous ces traits et y ajoute l’espièglerie. Je pense que, bien que le personnage ne soit pas principal, elle est ma préférée de cette saison et j’espère vraiment, non seulement qu’on aura une deuxième saison, mais surtout que son rôle prendra de l’importance.

Gwendolyn Christie est la deuxième actrice que j’avais repérée dans le casting. Je l’ai adoré en Lady Brienne dans Game of Thrones, et j’ai adoré la retrouver ici. Avant qu’on ne la voit, un des personnages la décrit comme l’un des êtres vivants les plus beaux à avoir existé, et dès que j’ai compris que c’était elle, je n’ai pu qu’être d’accord. Elle est impressionnante dans ce rôle qu’elle remplit à merveille.

Les autres membres du casting, je les ai découverts au fil de mon visionnage. J’ai aimé retrouver Kirby Howell-Baptiste (Cruella, Veronica Mars, the Good Place, Silent Night) que j’aime de plus en plus et que dont j’ai adoré le rôle, David Thewlis (alias Lupin dans Harry Potter) et Charles Dance (alias Tywin Lannister dans Game of Thrones. Ce n’est pas encore ici qu’il gagnera la médaille du meilleur papa…).

J’ai découvert Tom Sturidge, qui tient le rôle principal. Il parvient à nous montrer le fond du personnage et son évolution à travers un panel d’expression limité. J’ai aussi été marquée par Razane Jammal, bien qu’elle ne joue que dans un épisode. Elle m’a donné envie de découvrir un peu plus ce qu’elle fait.

Mon avis :

Comme je le disais, je me suis plongée dans la série sans rien en savoir. Et plonger c’est vraiment le mot. Dès les premières images (magnifiques et oniriques), avec la voix de Dream comme narrateur qui nous explique le contexte du monde des rêves mêlé au « vrai monde », on plonge dedans. Personnellement, je n’en suis ressortie qu’à la fin du dixième épisode. J’ai tout enchaîné. Je me suis gorgée des images des différents mondes, de la voix narrative posée, des personnages pas du tout manichéens et des différentes intrigues qui nous emportent.

L’ambiance peut totalement changer d’une scène à l’autre, nous transportant de Londres au pays des rêves en passant par l’Enfer avec un détour par les rêves (et cauchemars) de certains personnages et un asile psychiatrique. Il y a une immense librairie, des démons, des jumelles gothiques, Constantine est une femme, on crois Abel et Caïn et la gargouille la plus adorable au monde. Bref, j’en ai pris plein les yeux, j’ai manqué pleuré à quelques reprises, j’ai certainement été émue plus d’une fois. Mais plus que tout, j’ai été prise dans le mystère de ca vaste univers qui nous est révélé petit à petit à travers les plus elles images et les personnages les plus éclectiques.

On suit l’évolution de Dream au fil de plusieurs intrigues différentes. On voit comment les évènements l’affectent, son refus de changer, ses doutes et ses efforts. Ca prend du temps, c’est subtil et c’est fait au travers de rencontres ou retrouvailles avec d’autres personnages, qui permettent au passage de mieux comprendre Dream mais aussi leur univers.

On suit cinq intrigues suivies sur un ou plusieurs épisodes à chaque fois, et qui ont un ton complètement différent. Pour autant, on sent la connexion et surtout l’impact sur Dream mais aussi à plus grande échelle, sur le(s) monde(s).

Comme vous l’avez compris, j’ai eu un gros coup de cœur pour cette série. Le côté onirique m’a vraiment conquise. Elle n’est sûrement pas parfaite, mais à chaud, quelques jours après l’avoir terminée, ce n’est vraiment pas ce que je retiens.

Les comics :

Je ne peux malheureusement pas dire si la série est fidèle aux livres, si c’st une bonne adaptation ou si certains éléments ont été mis de côté ou modifiés. Je n’ai pas encore lu les comics. Mais évidemment, après ça, j’en ai vraiment très très envie, et j’ai hâte d’aller voir si je peux me les procurer à la bibliothèque en attendant de pouvoir les acheter.

En bref : Un coup de cœur pour cette série que les fans de fantasy et les rêveurs ne devraient pas manquer d’apprécier, et dont la signature par Neil Gaiman est bien évidente.

Bon visionnage!

Xoxo!

4 commentaires sur « Série – The Sandman »

  1. J’ai aussi beaucoup, beaucoup aimé. Tous les épisodes ne se valent pas, mais dans l’ensemble, c’est waouh ! Le casting est superbe en plus. Tom est incroyable en Dream. Et de ce que j’ai pu lire, même s’il y a des raccourcis, les fans des comics sont enchantés 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s