Avis lecture – Rouge

Résumé : Ce qu’il vit avant tout, c’était l’immonde coloris écarlate qui rongeait à moitié le nouveau-né ainsi que l’infame petite boule de peau surplombant son regard. Le monstre avait engendré un autre monstre!
– Comment devons-nous l’appeler ? lui demanda la vieille femme.
Il contempla le nourrisson en pleurs avec aversion.
– Rouge!
Accroché au versant du mont Gris et cerné par Bois-Sombre se trouve Malombre, hameau battu par les vents et la complainte des loups. C’est là que survit Rouge, rejetée à cause d’une particularité physique. Rares sont ceux qui, comme le père François, éprouvent de la compassion à son égard. Car on raconte qu’il ne faut en aucun cas toucher la jeune fille sous peine de finir comme elle : marqué par le Mal.
Lorsque survient son premier sang, les villageois sont soulagés de la voir partir, conformément au pacte maudit qui pèse sur eux. Comme tant d’autres jeunes filles de Malombre avant elle, celle qui tous surnomment la Cramoisie doit s’engager dans les bois afin d’y rejoindre l’inquiétante Grand-Mère. Est-ce son salut ou bien un sort pire que la mort qui attend Rouge? Nul ne s’en préoccupe et nul ne le sait, car aucune bannie n’est jamais revenue…

Autrice : Pascaline Nolot

Edition : GulfStream

Tome : unique

Genre : fantasy, horreur

Mon avis :

J’ai longtemps hésité à lire ce roman après avoir entendu dire un certain nombre de fois qu’il y avait une scène de viol assez violente dans l’histoire. Malgré le fait que ce soit toujours un sujet difficile à lire, j’ai fini par ouvrir ce roman. Savoir qu’une telle scène était présente m’a permis d’y être préparée, et de mieux l’encaisser au moment où elle arrive. Mais même sans l’avoir su, je l’aurais devinée avant de la voir. En effet, il y a des signes qui ne trompent pas.

Dans ce roman, on suit Rouge qui encaisse à elle toute seule une quantité de cruauté de la part des Hommes qui à elle seule suffit à provoquer un mouvement de répulsion. Sa différence en fait une cible de choix, et s’ajoute à son statut de femme qui en fait déjà un être humain sans pouvoir. Elle est née avec une tâche sur le visage et la peur de l’inconnu pousse les villageois à la voir comme la fille de Satan, explication qui leur permet de déculpabiliser quand ils lui font vivre les pires horreurs.

Je ne sais pas ce qui est le plus cruel dans ce qu’elle vit : les crachats, la violence, les insultes, la fausse pitié, le désespoir ou l’absence totale de contact physique, du moindre geste d’affection. J’ai eu mal au cœur pour elle si souvent, j’ai serré les poings face aux lâches qui justifient leur méchanceté par la différence. La dureté du texte n’est pas atténuée pour nous rendre les choses plus faciles. On est mis face à la réalité.

L’écriture est telle que l’on est complètement immergé. J’ai vu naître le village autour de moi au fil des pages, j’ai entendu le chant des loups à mes oreilles, senti le vent faire voler mes cheveux. J’ai ressenti la solitude de Rouge, ses doutes, ses espoirs et désespoirs. J’ai subi la honte et l’humiliation avec elle. L’écriture est telle que l’on est au cœur de cet univers sombre et de l’horreur de son histoire.

De nombreux thèmes sont abordés au fil des pages, au travers de la malédiction, du personnage de la sorcière, de Rouge, de son seul ami, de la mère de Rouge. Les règles, la féminité, la beauté, la maternité, mais aussi la nature humaine, la bestialité, la cruauté pour masquer la peur, le mensonge et la manipulation sont autant de sujets abordés ici.

On suit Rouge, mais aussi, au fil des flashbacks, on découvre petit à petit l’histoire de sa mère. On a par ailleurs le récit de la sorcière. L’histoire de trois femmes, de trois voies différentes, toutes les trois pourtant imprégnées du pouvoir que l’homme a sur leurs vies.

J’ai beaucoup aimé Rouge et son évolution. Elle subit de nombreuses épreuves et à aucun moment elle n’a droit à la facilité. Elle va de surprise en surprise, et nous aussi, oscillant entre espoir et désespoir, trouvant des alliés inattendus et des ennemis masqués. La vérité se révèle à elle, mais non sans en payer le prix à chaque fois. Ici il ne faut se fier à aucune apparence et Rouge en est la preuve. Elle ne retient pas la leçon du premier coup pour autant.

J’ai vraiment aimé, imprégnée de l’ambiance sombre, découvrir le fin mot d’une histoire à la fois plus complexe et plus simple qu’on l’aurait cru au premier abord. J’ai deviné certains points très en avance, tandis que d’autres m’ont surprise. Je ne m’attendais particulièrement pas à la révélation finale qui arrive dans l’épilogue!

En bref : Un conte sombre aux thèmes puissants et à la plume qui crée une atmosphère enveloppante.

Bonne lecture!

Xoxo!

2 commentaires sur « Avis lecture – Rouge »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s