Carnet de Voyage – Perth : Caversham Wildlife Park, Penguin Island & Rottnest Island

Hello Fairies!

Toujours à Perth, toujours avec Sara et Jasmin. Dès le premier jour, elles m’ont proposé de les accompagner dans leur sortie du lendemain. Ca a été la première mais pas la dernière!

Comme je venais d’arriver, que je me sentais encore sous l’effet du décalage horaire, que je n’avais pas encore pris le temps de regarder ce qu’il y avait à faire à Perth et dans les alentours immédiats, j’ai dit oui sans vraiment savoir à quoi (je ne comprenais pas trop non plus le nom de l’endroit, parce que je ne l’avais jamais entendu, et que l’accent autrichien s’y ajoutait).

Les filles me proposaient en fait d’aller avec elles au Caversham Wildlife Park, où l’on pourrait voir de nombreux animaux. Mon cerveau n’a pas fait le lien avec la notion de zoo. Pour moi, les animaux seraient en liberté. J’aurais peut-être dû me renseigner un minimum.

On se lance très tôt le matin dans un périple qu’on pensait durer 1h. Deux arrêts de train jusqu’au centre de Perth, un bus quasiment jusqu’au terminus et une vingtaine de minutes de marche… jusqu’à l’entrée extérieur de village du Park… De là, on réalise qu’il nous reste encore 45 minutes jusqu’à l’entrée du Wildlife Park. qu’à cela ne tienne, on se remet en route. Puis après une dizaine de minutes et une dizaine de voitures qui nous doublent, une idée fait son chemin. Et si on faisait du stop? Ces voitures vont forcément au même endroit que nous, ou au moins pas loin. On se met donc en position de stop. Deux voitures passent sans s’arrêter, puis un couple avec un chien à l’arrière s’arrête et nous propose de monter. Ils ne vont en fait pas au park mais au marché pour accessoires pour chiens qui est juste à côté. On a donc de la chance! On en profite en fait pour faire un tour dans ce marché, avant de rejoindre l’entrée du parc en ayant économisé pas mal de temps de marche!

On paye donc nos entrées et on passe la journée dans le parc. On voit toutes sortes d’animaux de la faune australienne. Les kangourous sont en liberté dans certaines zones, on peut porter un serpent, caresser un koala, admirer un emu et j’en passe. A essayer de lire et retenir toutes les informations, je me suis perdue et j’ai depuis presque tout oublié. Mais j’ai quand même trouvé intéressant de voir à quelle point les animaux ici ne sont pas ceux auxquels on est habitués en Europe, et leur diversité est impressionnante. J’aimerais en rencontrer certains en liberté, tandis que d’autres… j’espère ne plus jamais les revoir!

Pour le retour, on a fait la même méthode : du stop. Et encore une fois, on a eu de la chance. Un autre couple s’est arrêté tout de suite et nous a déposé à l’arrêt de bus! C’est là que je me suis vraiment dit que les gens ici sont beaucoup plus gentils, agréables et ils font beaucoup plus confiance qu’en France. J’ai beaucoup aimé discuté avec ce couple, et ils nous ont épargné une longue marche après une journée déjà épuisante!

L’excursion suivante, c’est Penguin Island. Une île sur laquelle les Little Penguins vivent. Ils sont en liberté et il y a des règles pour ne pas les déranger ou les perturber. D’ailleurs on nous prévient tout de suite : on risque de ne pas voir de manchots car ils ne sortent pas dans le journée, et ils sont timides donc s’éloigneront s’ils nous entendent.
L’île est petite, la randonnée qui en fait le tour ne dure même pas deux heures. On met pourtant bien plus longtemps pour faire le tour : les plages sont magnifiques, on ne peut s’empêcher de prendre des photos, des vidéos, et le filles en profitent même pour se baigner avant la pause déjeuner. Pour moi il fait trop froid (alors qu’elles sont en short et t-shirt, je suis en pantalon et manches longues) donc je me contente de tremper les pieds et de profiter de la plage. Cette île est vraiment idyllique et j’ai eu ici un premier aperçu de la beauté des paysages australiens.

On n’a au final pas vu de Little Penguins, mais on a vu un SeaLion faire une sieste! Il était impressionnant!
J’ai aussi réalisé en rentrant que j’avais un coup de soleil sur les pieds et sur le dos des mains : les seuls endroits exposés. Forcément, je n’ai pas pensé à mettre de la crème solaire… Je retiendrai la leçon!

Quelques jours plus tard, c’est une autre île que l’on découvre : Rottnest Island, l’île où se baladent des quokkas un peu partout. Cette fois, la superficie est bien plus importante, et on loue des vélos pour essayer d’en voir un maximum. Encore une fois, les paysages nous en mettent plein la vue! On fait pas mal de pauses pour admirer les points de vue, puis une plus longue, sur une plage, pour manger, et pour Sara et Jasmin se baigner. Il fait déjà plus chaud, mais encore pas assez pour que je me baigne. Je profite toutefois du calme de cette plage que l’on a rien que pour nous.

En trois jours on a donc visité le Wildlife Park, Penguin Island et Rottnest Island. Chacune de ces destinations a ses propres paysages et particularités. Penguin Island m’a éblouie par ses plages, Wildlife Park par la gentillesse des gens, et Rottnest Island par les nombreux points de vue que j’ai vus défiler depuis mon vélo. Tous m’ont marquée et fait apprécier l’Australie.

Si vous voulez continuer de suivre mes aventures, en plus des articles ici, il y a aussi des vlogs qui arrivent sur ma chaîne, et des photos et storys sur mon compte insta.

Je vous souhaite à vous aussi de belles aventures au quotidien!

Xoxo!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s