La servante écarlate

la-servante-ecarlate-1000768Résumé : Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred,  » servante écarlate  » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté.

Autrice : Margaret Atwood Lire la suite de « La servante écarlate »

Sorcières – La puissance invaincue des femmes

https3A2F2Fstatic.mmzstatic.com2Fwp-content2Fuploads2F20172F102Fsorcieres-mona-chollet-livreRésumé : Qu’elles vendent des grimoires du Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés? Ce livre en explore trois et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante – puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées; la femme sans enfant – puisque l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur. Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever. 

Auteure : Mona Chollet

Edition  : Zones

Genre : essai féministe

Mon avis :

Je ne savais pas grand chose de la chasse aux sorcières si ce n’es qu’elle avait tué de nombreuses innocentes. Je n’avais juste pas conscience à quel point « nombreuses » est un euphémisme ici. Ce fut un véritable génocide misogyne, ignoré par les historiens.

Je savais déjà à quel point les femmes ont peu de place dans les livre d’Histoire, mais de là à nier un pan aussi important qu’un génocide presque à l’échelle mondiale? Je ne l’avais pas vu venir. Comme quoi je suis encore naïve.

Dans ce livre, Mona Chollet part de l’histoire de la chasse aux sorcières, qui a duré bien plus longtemps qu’on l’imagine et qui est bien plus récente qu’on aime le penser, pour en venir à la situation actuelle. Elle montre avec simplicité et évidence les conséquences que l’on subit encore, qui découlent directement de ces chasses aux sorcières.

En parlant du célibat et de l’indépendance des femmes, en passant sur le choix d’être mère ou non, du contrôle et des droits sur le corps féminin, pour finir sur le rapport à la nature, Mona Chollet nous donne un certain nombre de points clés sur lesquels réfléchir. Certaines choses n’étaient pas nouvelles pour moi, d’autres m’ont sautées aux yeux comme des évidences ignorées, et enfin, il y a encore certains sujets sur lesquels ma réflexion a besoin de mûrir.

Heureusement, pour cela, l’autrice accompagne son texte de nombreuses références. La liste des livres que je souhaite lire pour approfondir le sujet est longue mais attrayante.

En effet, au travers de remarques piquantes, d’ironie et d’humour, Mona Chollet pousse à la réflexion. Elle m’a fait remettre en question beaucoup de choses que je croyais acquises. J’en suis venue à me demander à quel degré certains de mes choix avaient été déterminés par mon environnement, une société patriarcale qui va à l’encontre de ma nature même d’être humain.

Ces questions en ont amenées d’autres, notamment sur les actions à entreprendre. Je sais d’ores et déjà que certaines expressions vont disparaître de mon vocabulaire, que certaines réactions ou questions ne seront plus vues chez moi, et que je vais approfondir par de nombreuses lectures et débats tout ce que Mona Chollet a abordé dans cet essai.giphy

En bref : Un essai tout à fait abordable qui met en lumière de manière claire des faits à méditer. A lire absolument.

Bonne lecture!

Xoxo!

Hunger – Une histoire de mon corps

https3a2f2fimages-eu.ssl-images-amazon.com2fimages2fi2f41w252byvtv252byl._sy291_bo12c2042c2032c200_ql40_Résumé : Si vous êtes une femme et que vous vivez aux Etat-Unis ou dans un pays occidental, il est fort probable, et ce quelle que soit votre silhouette, que vous entreteniez un rapport à la nourriture frisant le fétichisme. A celles qui rentrent dans ce modèle de plus en plus étriqué, félicitations! Les vêtements sont coupés pour vous, les producteurs de chou kale vous adorent et l’opinion publique avec eux. Les autres risquent de rester dans l’ombre, à l’endroit précis où l’auteur de ce livre voulait se trouver.
Dans Hunger, un essai courageux et sans concessions, Roxane Gay retrace comment une agression sexuelle subie dans son enfance l’a conduite à prendre volontairement du poids afin d’être invisible et par conséquent « en sécurité ». Dès le début de son livre, elle recommande à ceux qui ont soif de témoignage triomphant sur la perte de poids de passer leur chemin. Pourtant Hunger n’est est pas moins un triomphe, car, à travers l’expérience de Roxane Gay, nous apprenons une leçon fondamentale : nous devrions tous faire preuve de davantage de bienveillance envers la réalité du corps des autres et nous réconcilier avec le nôtre. Lire la suite de « Hunger – Une histoire de mon corps »

Chère Ijeawele ou un manifeste pour une éducation féminine

https3a2f2fimages-leslibraires-ca2fbooks2f97820727219842ffront2f9782072721984_largeRésumé : A une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste.
L’écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d’une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience.
Cette lettre manifeste s’adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l’enfant qui subsiste en nous et qui s’interroge sur l’éducation qu’il a reçue. Chacun y trouvera les clés d’une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l’encourager. Lire la suite de « Chère Ijeawele ou un manifeste pour une éducation féminine »

You’re never weird on the Internet (almost)

11822381_698367111266_4835941749138036209_n

 

Résumé : At last, the secret origin story of everyone’s favorite geek superheroine! Felicia Day’s memoir is honest, hopeful, and hysterical. It’s the story of a girl who grew up lost and lonely – then became a self-made rock star. Reading it will make you feel like you can take on the whole Empire yourself.

Auteure : Felicia Day Lire la suite de « You’re never weird on the Internet (almost) »

Jane Eyre

jane-eyre-189359

 

Résumé : Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie. Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l’Angleterre victorienne et à trouver l’amour…

Auteure : Charlotte Brontë Lire la suite de « Jane Eyre »

We should all be feminists

we-should-all-be-feminists-957833

Résumé : « I would like to ask that we begin to dream about and plan for a different world. A fairer world. A world of happier men and happier women who are truer to themselves. And this is how to start : we must raise our daughters differently. We must also raise our sons differently… »

Auteure : Chimamanda Ngozi Adichie Lire la suite de « We should all be feminists »

Du fond de mon coeur

du-fond-de-mon-coeur-857146Résumé : De Jane Austen on sait peu de choses, les sources de renseignement étant rares. Les lettres qu’elle écrivit à ses trois nièces préférées dressent un portrait émouvant de l’auteur d’Orgueil et préjugés et témoignent de son caractère vif et généreux.
Restée célibataire et sans enfants, c’est avec l’affection d’une grande sœur attentionnée qu’elle guide et conseille ses jeunes nièces. Elle leur parle d’écriture, de stratégie, de sa vie à la campagne, avec l’humour et l’élégance qui font le sel de ses romans. Ces échanges révèlent une touchante intimité, et l’on acquiert bien vite la conviction que Jane Austen n’avait rien à envier à ses inoubliables héroïnes. Lire la suite de « Du fond de mon coeur »