Vert-de-Lierre #PLIB2020

vert-de-lierre-1177523Résumé : Olivier Moreau, écrivain délaissé par la Muse, retourne dans le village de sa Grand-Mère, récemment décédée, pour mettre de l’ordre dans ses affaires comme dans son esprit. Il y renoue avec les souvenirs de son enfance, et redécouvre un étrange personnage de conte populaire local surnommé le Vert-de-Lierre, cet antique vampire végétal qui le fascinait enfant. Cet intérêt va déclencher des visions et cauchemars chez l’écrivain en mal d’imaginaire ainsi que la rencontre de deux femmes tout aussi intrigantes l’une que l’autre. A quel prix Olivier retrouvera-t-il sa muse ?

Autrice : Louise Le Bars

Edition : Noir d’Absinthe

Genre : Fantastique

Mon avis :

Dès les premières lignes, on se laisse emporter par une plume originale et poétique. On rencontre notre protagoniste, Olivier, auteur de thriller en recherche d’inspiration qui va aller passer quelques jours chez sa grand-mère, dans un petit village où il a plein de souvenirs. Le fait qu’il soit auteur, et qu’il aime cet environnement simple me l’a rendu intéressant tout de suite.

Très vite, et en toute simplicité, on apprend qu’il a des pouvoirs, ou plutôt une sensibilité au surnaturel. Il voit et sent des choses. On le découvre au travers de souvenirs de conversations avec sa grand-mère. Et bien qu’il soit un homme raisonnable et ancré dans la réalité, c’est quelque chose qu’il a accepté plus tôt dans sa vie, et qu’il accepte à nouveau facilement, ce qui nous épargne les moments de doute et de questionnement.

Il s’intéresse à la légende du village, Vert-de-Lierre et commence alors un travail d’investigation. Pour moi qui adore découvrir le folklore et les légendes des coins que je visite, j’ai beaucoup aimé le voir s’intéresser à l’histoire de son petit coin de France.

Puis il rencontre Rose et sa tante, et l’histoire se densifie. A partir de là, on suit trois histoires en parallèle : celle d’Olivier, celle de Vert-de-Lierre et celle écrite par Rose. Entre les histoires fantastiques, les rêves d’Olivier et les murmures du village, les histoires se mêlent et se démêlent, des liens semblent apparaître, et avec eux beaucoup de questions.

Le tout est toujours écrit d’une plume très belle et poétique qui a un côté presque hypnotique qui nous plonge au cœur des événements. Elle fait aussi ressortir des aspects bien plus sombres que ce à quoi on se serait attendus, notamment sur le traitement des femmes il n’y a pas si longtemps. On y parle du traitement de l’hystérie, des accusations de sorcellerie, des mariages imposés aux jeunes filles, et de la position de faiblesse dans laquelle elles se trouvaient. C’est dur, mais c’est la réalité.

La manière dont absolument tous ces éléments se mettent en place pour se compléter et raconter une seule et même histoire dure et cruelle de manière belle et poétique a vraiment su me séduire et je me suis laissée emporter dans ma lecture dont je suis ressortie à la fois troublée et étrangement satisfaite.

En bref : Une plume poétique au service d’une légende sombre et prenante.

Bonne lecture!

Xoxo!

#ISBN9782490417247

Un commentaire sur « Vert-de-Lierre #PLIB2020 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s