La Dramaturge

 la-dramaturge-1019440Résumé : Dans le Londres victorien se côtoient deux êtres que tout oppose… Et pourtant.
Aidan Taylor rêve d’écriture et de théâtre. Son ambition? Devenir dramaturge. Mais sa condition de femme constitue un réel obstacle face aux directeurs qu’elle sollicite pour produire sa pièce. Prête à tout pour vivre son rêve, elle n’hésite pas à sauter le pas et à troquer ses robes contre un pantalon et une redingote, dans le but d’être traitée de manière équitable.
Dorian Swanson est, quant à lui, un jeune dandy mélancolique poursuivi par ses propres démons. Sa dernière chance? Prendre la direction du théâtre familial afin de prouver ses capacités à son père.
Entre aspirations et provocations, Aiden et Dorian vont devoir faire face aux caractères affirmés des comédiens de la troupe de l’Orpheus et aux conséquences de leurs agissements.
Aidan saura-t-elle choisir entre la passion et l’ambition? Lire la suite de « La Dramaturge »

Alexa

Tout en Nuances tome 2

Alexa.jpgRésumé : Ancienne militaire, Alexa a rencontré Eden en Syrie lors d’une mission. Elles se sont retrouvées à Paris, l’une infirmière, l’autre patiente, et ne se sont alors plus jamais quittées.
L’amour qui unit ces deux femmes est sans limites, mais les secrets et les mystères qui entourent la vie de famille d’Alexa l’empêchent d’être pleinement heureuse, et il arrive un moment où elle ne peut plus se cacher ni prétendre.
Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et à entendre? Ressortira-t-elle indemne de cette chasse au passé?
Inspirés des plus grandes divinités greco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot.

Autrice : Erika Boyer (Sous le même ciel, Hyacinthe)

Edition : auto-édition

Genre : contemporain

Mon avis :

On a déjà rencontré Alexa dans le premier tome de Tout en nuances, Hyacinthe, bien que les deux puissent se lire séparément. J’avais hâte de la retrouver, car c’est un personnage qui m’a plu d’emblée. Elle est la définition même d’un personnage tout en nuances : elle peut être dure et froide, implacable dans certaines situations, mais elle peut aussi être fraîche, drôle, loyale avec d’autres. C’est une femme qui choisit très clairement avec qui elle va laisser s’exprimer ses émotions. Et elle n’est pas dure que pour se protéger, elle l’est parce qu’elle est réellement forte et capable d’encaisser beaucoup, comme on le découvre dans ce tome.

On suit donc Alexa dans sa relation avec Eden mais surtout avec sa famille. Erika Boyer nous propose ici de découvrir ce qu’il se passe après le Happy Ending, la réalité du « They lived happily ever after ». On ne va donc pas suivre comment les deux jeunes femmes se sont rencontrées, sont tombées amoureuses et ont bravé les obstacles pour être ensemble.

Elles vivent dans leur cocon d’amour depuis des années lorsque Alexa affronte ses démons. Dans ce livre on suit avec un réalisme qui ne laisse pas de marbre, qu’une relation amoureuse ce n’est rarement que deux personnes, chacune amenant dans le couple ses proches.

Si Alexa a des relations tendues avec son frère et qu’elle adore sa mère, c’est pourtant celle-ci qui complique la situation. Les relations que l’on voit dans ce livre sont toutes des relations d’amour sincère et de respect. Elles n’en rendent que plus difficiles les obstacles qui s’imposent à eux. Ce livre n’est pas une romance, dans le sens où les deux héroïnes sont déjà en couple, on ne vit pas le début de leur relation. Mais c’est une histoire d’amour. D’amour sous toutes ses formes : amour, amitié, famille, religion…

Ce roman regorge de bienveillance. Il aborde la religion de cette magnifique manière que j’ai toujours voulue lire : sans jugement, avec amour. C’est comme ça que je conçois la religion et Erika l’a merveilleusement bien décrit. Et sa phrase disant que la religion n’est que le prétexte à la guerre, que ce sont les hommes et non les Dieux qui en sont responsables résonne particulièrement en moi qui la pense depuis si longtemps. J’ai au passage appris de très belles choses sur la religion juive que je connais bien peu.

L’autrice sait rendre ses personnages attachants et si humains. Elle fait passer des messages parfois difficiles avec beaucoup de bienveillance. Elle nous laisse le choix de réfléchir aux sujets abordés quand on est prêts à le faire, sans insistance, sans jugement.

J’ai encore une fois ressenti toute la douceur, la beauté, la tolérance et la bonté dans la plume d’Erika Boyer. Et tout l’amour, l’amour de soi, des autres et de la vie, qu’elle dégage. Et le message d’espoir est bien reçu. Encore une fois je suis ressortie de ma lecture bien plus calme et optimiste.

En bref : Une histoire belle et réaliste qui donne envie de croire que le monde est plus beau qu’il n’y paraît.

Bonne lecture!

Xoxo!

De mères en filles

51lipd5qq5l._sx347_bo1204203200_Résumé : De mères en filles est une plongée dans l’histoire du Brésil à travers une lignée de femmes allant d’Inaia, fille d’un guerrier indien née en 1500, jusqu’à Amanda, jeune Carioca des années 2000. Indigènes, Africaines, Portugaises, Espagnoles, Françaises et un métissage de tout cela, esclaves, libres, sorcières, guérisseuses, amoureuses, meurtrières ou artistes, toutes sont des femmes aux personnalités colorées, complexes et inoubliables. Il y a Guilhermina, chasseuse de fauves, Ana de Pàdua, propriétaire d’esclaves et de bétail, Diva Felicia, photographe et voyageuse, ou encore Ligia, activiste politique sous la dictature. A travers cet enchevêtrement de récits et de destins au féminin, Maria José Silveira fait revivre l’histoire de ce colosse aux pieds d’argile qu’est le Brésil. Lire la suite de « De mères en filles »

Betrayal

trahisons-744454Résumé : A sharp look into the nature of romantic relationships, Harold Pinter’s Betrayal starts in 1977 when long time lovers Jerry and Emma meet after her marriage to her husband Robert dissolves, and then backtracks all the way to 1968 when their affair first began. As the years spin backwards, a complex web of secrets about the trio emerges and calls into question the nature of their intimacy — as friends, as partners, as spouses. A play about love, lust, and time, Betrayal poetically explores the rift between memory and reality.

Auteur : Harold Pinter Lire la suite de « Betrayal »

Quand on aime on partage – Maisons d’éditions de l’Imaginaire

Hello Fairies!

Le mois dernier je vous partageais mes salons littéraires préférés, ce mois-ci, ce qui en découle naturellement pour moi, ce sont les Maisons d’Edition de l’imaginaire. Tout simplement parce que dans les salons, c’est vers leurs stands que je passe le plus de temps! Lire la suite de « Quand on aime on partage – Maisons d’éditions de l’Imaginaire »

Les Nocturnes

les-nocturnes-1177141Résumé : Un nom, un bloc, une couleur d’uniforme : Rouge ou Vert. Ce sont les seules informations dont disposent les deux-cent-cinquante pensionnaires de la Croix d’If, entrés dans l’institut sans le moindre souvenir et sans opportunité de sortir.
Natt Käffig est un Rouge du bloc 3A. Il est le dernier à avoir vu Laura, une Verte, avant sa mystérieuse disparition. Il se fait approcher par un groupe d’élèves… Qui sont ces « Nocturnes » qui ont besoin de son aide et qui pensent que Laura avait découvert les raisons de leur présence dans l’institut? Rouges et Verts vont devoir collaborer pour percer le secret de la Croix d’If et échapper à l’administration. Y parviendront-ils en apprenant qu’ils sont prisonniers pour des motifs différents?  Lire la suite de « Les Nocturnes »

11 Nouvelles

https3a2f2f4.bp_.blogspot.com2f-ekonb9qsidu2fwx3qcvgcr0i2faaaaaaaabj42fvxxrt5lqyguoyv0gnz12pwtc15laxlhwgck4bgayycw2fs16002f9782377150229Résumé : L’ailleurs… Vaste programme ! Pour la deuxième année consécutive, onze écrivains explorent de courts récits à géographie variable. Quand Le Clézio traverse la frontière qui sépare le Mexique de l’Arizona, Catherine Poulain imagine, à l’autre extrémité des Etats-Unis, un conte moderne à cheval entre le Maine et le Canada. Et la plume d’Erik Orsenna se laisse glisser, sous l neige, le long du Saint-Laurent. Ailleurs est un « mot blanc », dit Valentine Goby : il possède pour chacun une résonnance intime mêlant beauté, rêves, désillusions. Nathacha Appanah dépeint une jetée où se fracassent les vagues du Pacifique en même temps que l’avenir de trois amis, tandis que, chez Kenneth White comme chez Tonino Benacquita, le désir d’aller au-delà de soi rencontre ses limittes dans la salle des pas perdus d’une gare ou d’un aéroport. Aussi, Lydie Salvayre et Véronique Ovaldé confessent avec humour leur goût de l’immobilité minérale et du voyage mental. Karine Tuil et Metin Arditi sondent quant à eux les mystères de l’existence et des liens familiaux.
A chacun son ailleurs, donc. Tant mieux! Le 1 et La Grande Librairie vous souhaitent bons voyages! Lire la suite de « 11 Nouvelles »

Kukolka

51xmsji82ul._sx195_Résumé : Dans un orphelinat d’Ukraine des années quatre-vingt-dix, Samira, sept ans, rencontre Marina. Samira, depuis longtemps victime de brimades à cause de sa peau mate de Tzigane, trouve en la blonde Marina une alliée inattendue. Aussi, lorsque sa seule amie est adoptée par un couple allemand, la petite Samira décide de la rejoindre à Berlin et prend la fuite.
Elle est alors recueillie par un groupe de vagabonds, qui vivent dans une maison sans électricité, eau courante ni toilettes. Elle croit avoir enfin trouvé un refuge, malgré tout : elle dort sur son propre canapé, des amis plus âgés quelle lui apprennent la vie et on commence enfin à la remarquer, notamment Rocky, le seul vrai adulte de la bande. D’autant plus que ses yeux verts et sa voix enjôleuse font d’elle une mendiante très efficace.
La fillette est loin d’imaginer que commence pour elle un long calvaire dans les milieux interlopes d’Europe de l’Est avant de pouvoir retrouver sa seule vraie famille : Marina. Lire la suite de « Kukolka »

Huit tombes dans la nuit

Charley Davidson tome 8

charley-davidson-tome-8-huit-tombes-dans-la-nuit-679595Résumé : Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien? C’est moi.
Avec douze chiens de l’enfer à mes trousses, il n’y a qu’un seul endroit où je pouvais me réfugier : un vieux couvent à l’abandon. Mais m’y terrer pendant des mois, enceinte jusqu’aux oreilles, n’a rien d’une sinécure. D’autant que Reyes semble malade même s’il jure que tout va bien. Heureusement, je ne manque pas d’amis. Et j’aurai bien besoin d’eux, parce que ce qui s’annonce a de quoi surprendre n’importe qui, même moi!

Autrice : Darynda Jones Lire la suite de « Huit tombes dans la nuit »