Le Fracas du Silence

fracassilence_hd-600x939-1Résumé : Bergen, Norvège.
Tout allait bien pour Tiril. Des amis formidables, un petit-ami respectueux et une vocation : devenir chanteuse. Jusqu’à cet accident de voiture avec sa mère, il y a deux ans.
Depuis tout a changé.
Désormais atteinte d’aphasie partielle, elle n’arrive plus à parler comme elle le souhaite. Amis et petit-copain se sont volatilisés, même Mikkel, son meilleur ami, s’est éloigné. Sa future carrière musicale s’est envolée. L’injustice, la colère et le ressentiment se sont installés en elle.
Mais l’espoir vient parfois de là où on ne l’attend pas… Et s’il venait d’Amena, cette élève à qui Tiril n’a jamais parlé ? Cette nouvelle amitié lui permettra-t-elle de retrouver sa voie… et sa voix ?

Auteur : Fabien Fernandez

Edition : Scrineo

Genre : contemporain, jeunesse, handicap

Date de sortie : 4 juin 2020

Mon avis :

On suit Tiril deux ans après son accident. Deux ans que ça vie a été bouleversée. Et si les premiers temps après l’accident étaient prometteurs, lorsque l’on rencontre Tiril, son état stagne depuis suffisamment longtemps pour que son état émotionnel en pâtisse. C’est déjà compliqué de s’exprimer quand on est adolescent, mais quand en plus on est atteint d’aphasie partielle, la frustration qui en découle n’en est que multipliée.

On a une alternance de points de vue originale puisque ce sont ceux de Tiril, et de l’alter ego qu’elle s’est consciemment créée, comme une sorte de journal intime qui lui répond et qui correspond à son handicap. Cette partie là a tendance à être négative et pessimiste. C’est le ressenti de Tiril qui prend par moments le dessus lorsqu’elle se sent impuissante face à son incapacité à s’exprimer et tout ce que celle-ci lui a fait perdre.

Les deux piliers de sa vie qui l’aident à tenir sont la musique et son meilleur ami Mikkel, le seul qui ne l’ait pas laissée tomber. Quand ceux-ci sont à leur tour bouleversés, elle se retrouve seule. L’arrivée inopinée de Amena, une étrangère qui maîtrise mal la langue, va changer les choses. A travers cette amitié, la musique et des mains tendus, Tiril va commencer à changer sa perception de son handicap et d’elle-même.

J’ai beaucoup aimé visiter ce petit coin de Norvège avec Tiril, découvrir une culture qui m’était inconnue, et une histoire vaste, notamment à travers sa grand-mère. J’ai aimé la personnalité d’Amena, sa force et sa stabilité. J’ai aussi apprécié de vraiment suivre l’évolution de Tiril, une évolution réaliste avec des prises de conscience réelles mettant en place des remises en question.

Et surtout, j’ai beaucoup aimé lire une histoire autour de l’aphasie, ce handicap que je connais bien peu, mais que j’ai découvert sous un nouveau jour. Le handicap est très bien expliqué, sa complexité et à quel point il est unique à chaque cas, les différentes formes de thérapies aussi. J’ai particulièrement aimé la manière dont l’auteur lie la musique à la fois à Tiril et à son aphasie.

J’ai lu ce roman d’une traite, portée par une écriture agréable et une envie de voir Tiril avancer, mais aussi d’en savoir plus sur les personnages qui l’entourent, tels que sa grand-mère, Amena ou encore Mikkel. Le message est beau. Lorsque les mots manquent, chacun d’eux, mais aussi chaque silence, pèse, et il faut alors entièrement réapprendre à communiquer.

En bref : Une belle lecture, forte, qui donne du poids aux mots et aux silences. J’ai trouvé très intéressante cette approche de l’aphasie, et le lien avec la musique.

Bonne lecture!

Xoxo!

3 commentaires sur « Le Fracas du Silence »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s