Mers Mortes #PLIB2020

mers_mortesRésumé : Mers et océans ont disparu. L’eau s’est évaporée, tous les animaux marins sont morts.
Des marées fantômes déferlent sur le monde et charrient des spectres avides de vengeance. Requins, dauphins, baleines…, arrachent l’âme des hommes et la dévorent. Seuls les exorcistes, protecteurs de l’humanité, peuvent les détruire. Oural est l’un d’eux. Il est vénéré par les habitants de son bastion depuis la catastrophe, jusqu’au jour où Bengale, un capitaine pirate tourmenté, le capture à bord de son vaisseau fantôme.
Commence alors un voyage forcé à travers les mers mortes… De marée en marée, Oural apprend malgré lui à connaître son geôlier et l’objectif de ce dangereux périple.
Et si Bengale était finalement la clé de leur salut à tous ?

Autrice : Aurélie Wellenstein (Le Dieu Oiseau)

Edition : Scrineo

Genre : fantastique

#ISBN9782367406602

Mon avis :

Il s’agit du deuxième roman de cette autrice que je lis, et le deuxième que je trouve extrêmement poignant. Cette autrice sait comment me toucher et me faire réagir. Ses textes sont percutants. Le Dieu Oiseau l’était par a brutalité, une certaine forme de violence et un aspect psychologique sombre très fort.

Dans Mers Mortes, c’est le réalisme de la situation malgré l’aspect fantastique qui touche. Les descriptions des horreurs subies par la faune animale marine sont criantes de vérité et parfois difficiles à supporter.

L’écriture est belle, percutante. Et le message écologique ne peut pas passer inaperçu. Il est fort et il est clair. La manière dont Aurélie Wellenstein présente son univers et la situation dans laquelle les personnages sont, ne peut que nous toucher. Que ce soit parce que l’on se sent concerné par la cause ou par l’attachement aux personnages.

J’ai beaucoup aimé les personnages, leur quête et la virée au sein de la piraterie. C’était attachant, et addictif. Le personnage principal, les pirates, le dauphin, leurs relations, leur foi, leur quête, tout était réuni pour me séduire complètement. J’ai dévoré le roman et il m’a fait forte impression. Les images décrites font écho aux images que l’on voit dans les médias et c’en est encore plus dur.

Encore une fois, j’ai fermé un roman de Aurélie Wellenstein complètement bouleversée. Nos océans sont précieux. C’est maintenant qu’il faut en prendre soin.

Ce roman fait partie de ma sélection personnelle pour les finalistes du Plib2020.

En bref : Un coup de cœur pour ce récit poignant, dur et si proche de nous.

Bonne lecture!

Xoxo!

3 commentaires sur « Mers Mortes #PLIB2020 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s